Un fusil Plombeur ou type

Fusil Plomdeur ou type …

Rare arme sur une base d’un fusil Pauly, Henri Roux poursuit son développement et y rajoute les obturateurs à clapets, et pour finir Plomdeur l‘améliore par le rajout de percuteurs-pistons extérieurs.
Malheureusement aucun marquage ou poinçon, à part un simple 7, sur l’arme ne vient confirmer ou infirmer le fait que cette arme soit un vrai fusil Plomdeur ou un type ….

Le nom Plomdeur figure à plusieurs reprises dans « Le Qui est Qui » et le « Lexique onomastique » :

  • Plomdeur Jacques-Joseph et Nicolas, arquebusiers-fabricants à Liège et à Paris.
  • Plomdeur August, arquebusier à Paris, successeur de son père. Il existe une association Haaken-Plomdeur et Vivaro-Plomdeur.
  • Plomdeur E., armurier à Paris. Fabrique à Liège.
  • Plomdeur & Moureau, armuriers à Paris.
  • Plomdeur & Tourey, armuriers à Liège.

La personne, inventeur du fusil décrit ci-dessous est Jacques-Joseph Plombeur. Né le 3 juillet 1791 à Liège et mort le 17 août 1854 à Paris, par la suite l’affaire sera poursuivie par son frère Nicolas et Auguste (qui meurt 5 ans après son père en 1859).

L’arme ici décrit est donc sur une base d’un fusil Pauly.
Samuel Pauly quitte la France pour s’installer en Angleterre en 1814 et c’est Henri Roux qui lui succède et poursuit l’amélioration du fusil dit à la Pauly.

Henri Roux apporte une modification importante à l’utilisation des rosettes que le chasseur vis à l’arrière de la cartouche papier et de l’équiper d’une boulette ou une amorce au moment de l’introduction dans le canon.


L’amélioration consiste à équipe la rosette d’un « bras » qui effectue une rotation d’un quart de tour vers l’extérieur lors de l’ouverture de la culasse par le levier.
Ce mouvement de rosette/bras ouvre le canon et permet le placement de la cartouche papier.

Plomdeur, observe et apporte-lui aussi son amélioration au fusil Pauly/Roux.
Le 28 décembre 1824, approuvé le 31 mars 1825, il dépose l’amélioration suivante :
Dans le brevet il signale l’encrassement de l’intérieur de la platine du fusil Pauly/Roux. Pour supprimer cet inconvénient il propose un marteau qui vient frapper le piston situer sur le côté et qui vient à son tour frapper sur l’amorce placée au centre de la rosette.

Mode de fonctionnement :

  • On vient mettre les marteaux au premier cran ce qui les désolidarisent des pistons.
  • Ceci permet le déverrouillage du levier de la culasse et son ouverture.
  • L’ouverture de la culasse au premier cran permet l’inspection de l’intérieur et le l’enlèvement de l’amorce percutée sur le champignon de la rosette.
  • En poussent le levier de la culasse au second cran provoque l’ouverture des canons par le pivotement des rosettes vers l’extérieure
  • Cette ouverture permet l’introduction des cartouches dans les canons.
  • L’abaissement du levier de la culasse referme, par rotation inverse des rosettes, les canons et permet le placement des amorces.
  • Fermeture complète de la culasse et verrouillage du levier.
  • Reste à mettre les marteaux à l’armé et de faire feu.

Le démontage crosse-canons est ultra simple : il suffit de retirer la clavette à l’avant et de dévisser la première grosse vis pour pouvoir séparer la partie levier-canon de la crosse.

Caractéristiques techniques :

Poids à vide : 3295 grammes
Longueur totale : 1200 mm
Longueur des canons : 755 mm
Calibre : 15.6 mm
Crosse à la française sculpté en bec de canard et rosette protégée par une plaque de couche.

Merci à Aaron, Laurent, Georg et Gilles pour la documentation et explications.

® et © Lefaucheux juillet 2021.

Publié par Eugène L.

La vie et la production des Lefaucheux père et fils durant la période 1802 - 1892.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :