LF87, une carabine M1859.

La carabine Lefaucheux le LF 87 selon Brevet 43104 du 5 décembre 1859.

La carabine LF87 est issue du brevet 043104 du 5 décembre 1859 et plus précisément de l’addition de brevet du 7 février 1860, puisque sur le brevet initial le levier d’éjection de douille n’existe pas encore est la seule actuellement et à ma connaissance connue au monde. (Jusqu’à preuve du contraire) en collection privée.
Une variante à double canons juxtaposé existe dans le stock du Musée des Invalides.
Une autre variante existe, actuellement 2 pièces répertoriés, mais ne comportant aucun marquage Lefaucheux, néanmoins la conception et le mécanisme est identique au LF87 décrite ici.


Le mécanisme de fonctionnement de cette carabine est d’une simplicité remarquable ;
Il y a une détente, une culasse mobile et 2 ressorts. Le canon est fixe, monté directement sur la carcasse métallique ; la culasse est mobile.
Du côté droit du canon, parallèle à cette dernière, cette culasse est munie d’un levier.
Le chien et la culasse pivotent autour du même axe, il est muni sur la partie qui tourne autour de l’axe, sur le devant, de deux crans sur laquelle la détente vient se bloquer, à l’arrière d’une chaînette pour l’accroche du grand ressort. En tirant sur le levier vers le haut, la culasse s’ouvre et amène dans le même mouvement, le chien à l’armé. Durant ce mouvement, la détente sous la pression du ressort de rappel, est « plaquée » contre le chien pour accrocher les crans. Cette ouverture permet d’introduction de la balle dans la chambre.
En poussant le levier vers le bas, la culasse se referme mais le chien reste à l’armé.
En effectuant une pression sur la détente, elle libère le chien qui vient, sous l’action du grand ressort, percuter l’ergot de la balle. L’extraction de la douille s’effectue de manière manuelle en tirant le levier situé à gauche du canon en arrière.


Poinçons et marquages :


Un nombre de pièces comme la carcasse, le dessous du canon et la détente comporte le numéro 41, c’est très probablement le numéro d’assemblage.

Sur le dessus du canon on a l’inscription E. Lefaucheux Bté à Paris et sur son dessous le LF87.


La carcasse comporte un marquage « LF » avec le pistolet brisé.

Le dessus de la culasse est muni du « Inv. E. Lefaucheux Breveté s.g.d.g. Paris » en ovale.


Caractéristiques techniques :
Poids actuel : 2520 grammes
Longueur totale : 930 mm
Canon : Octogonal.
Rayé, mono-coups fixe, vissé par une vis par le dessous à la carcasse métallique
Longueur canon : 517 mm
Calibre : 12 mm à broche
Mécanisme : Simple action.

Sources :
Archives privé Famille Lefaucheux.
Archives de l’auteur.


® et © Lefaucheux décembre 2020

Publié par Eugène L.

La vie et la production des Lefaucheux père et fils durant la période 1802 - 1892.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :