Canon avertisseur à broche en calibre 12.

Les accidents fréquents causés par ces appareils (chargé avec des cartouches à plombs) finirent par attirer l’attention des législateurs.
Ceux-ci, sans les prohiber absolument, les soumirent à une réglementation sévère qui les fit peu à peu abandonner au profit des simples « avertisseurs ».
C’est ainsi qu’à partir d’un peu avant 1870 se multiplièrent de nombreux modèles tirant seulement « à poudre », dont le plus populaire fut le « canon avertisseur ».
C’était un petit canon de fonte coulée, vendu quelques francs et utilisant des cartouches de chasse calibre 16 ou 12 à broche ou à percussion centrale, chargées seulement de poudre. (ici un Calibre 12 à broche)

La construction était simple, un bloc canon pivotant avec une fermeture assurée par deux vis sur un bloc culasse avec son chien, son ressort et une pièce de gâchette.
Ces petits canons furent longtemps très employés pour la protection des jardins et des poulaillers contre les prédateurs à deux et à quatre pattes et même pour celle des entrepôts et des maisons, avant la vulgarisation de l’électronique ………..


Extrait du livre « Armes insolites et systèmes » par Jean René Clergeau, édition Jacques Grancher Page 133-135.

© et ® Lefaucheux mars 2021.

Publié par Eugène L.

La vie et la production des Lefaucheux père et fils durant la période 1802 - 1892.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :