LF247, LF272 et LF282 des M1854 très similaire.

Les revolvers LF247, LF272 et LF282 sont très proches et nous offres donc une bonne base de comparaison.

LF247LF272LF282
Poids:984 gr.946 gr.910 gr.
Longueur totale:330 mm.330 mm.315 mm.
Longueur du canon190 mm.190 mm.166 mm.
Calibre:9 mm.9 mm.9 mm.
Intérieur du canon:Lisse.Lisse.Lisse.

L’admission, par la 3ème section, le 16 septembre 1854, à concourir avec Colt et Adams pour le renouvellement de l’armement de la flotte est actée.
Les premiers essais de la fin 1854 aussi et qui ont conduit au rejet des systèmes Colt et Adams.
A la demande de la commission, Eugène Lefaucheux modifie, en urgence, un premier aspect de son arme, c’est-à-dire un élargissement de la culasse par rapport au diamètre du barillet afin de protéger les ergots des balles.
Le LF28 à une culasse de même diamètre que le barillet, le LF42 est déjà équipé d’un élargissement de protection.
Les autres modifications du revolver Lefaucheux jugées nécessaires par la Commission sont :
1° Un calibre plus fort.
2° Un abaissement de la crête du chien pour permettre d’armer plus facilement d’une seule main.
3° Une grande simplicité de formes extérieures ; suppression des angles et garnitures inutiles afin d’alléger l’arme et d’en faciliter l’entretien.
4° La crosse terminée par un anneau.
Ses modifications seront introduites progressivement mais beaucoup plus tard, à partir du début de 1856 avec les nouveaux essais à bord du Suffren.
Les LF247, LF272 et LF282 sont encore fabriqués dans les ateliers du 37 rue Vivienne, probablement vers les mois de juillet-octobre 1855.

Marquages :

Pour le LF247 :
Sur le dessus du canon :
Est encore parfaitement lisible : INVon E. Lefaucheux BRte Paris.

Sur le côté droit de l’arme, entre pontet et barillet le numéro de série LF 247.
Sous les plaquettes une étoile.
Dans l’échancrure de la portière : 12
Le numéro d’assemblage 38

Pour le LF 272 :
Sur le dessus du canon :
Est encore partiellement lisible : Lepage frères à Paris 12 rue d’Enghien.

Sur le côté droit de l’arme, entre pontet et barillet le numéro de série LF 272.
Sous les plaquettes et sur la carcasse le n° 9, probablement une relation avec le calibre.
Le numéro d’assemblage 55

Pour le LF282 :
Sur le dessus du canon :
Est encore partiellement lisible : INVon. E. Lefaucheux BRté Paris.

Sur le côté droit de l’arme, entre pontet et barillet le numéro de série LF282.
Le numéro d’assemblage 68.

® et © Lefaucheux juillet 2021.

Publié par Eugène L.

La vie et la production des Lefaucheux père et fils durant la période 1802 - 1892.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :