LF68 un revolver 12 mm à 10 coups.

Introduction

Nous connaissons tous le revolver 12 mm en Triple Action à 6 coups, qui est pour ainsi dire commun et « déjà-vu ».


En revanche, le 12 mm en TA, mais à 10 coups, est beaucoup moins courant voire rare.
La production de ces 12 mm TA à 10 coups a été faible, probablement moins de 600 pièces.
Les armes de ce calibre et de cette puissance de feu, sur une rangée à canon simple font partie des revolvers situés dans le brevet 55784 du 27 Septembre 1862.
Le 12 mm à 10 coups est une arme typiquement « Civile à vocation militaire » qui n’a eu aucun succès commercial.


Les dimensions de l’arme sont très proches de celles du 7 mm à 20 coups.
C’est une arme lourde dont le poids à vide, comme nous le verrons ci-dessous, dépasse largement le kilo et chargé, presque 1.3 kilo.


Malgré une puissance de feu largement supérieure à la moyenne des 6 coups, on peut aisément imaginer l’encombrement et le poids à la ceinture d’un soldat ou officier.
La faible production de ces armes peut aussi être due au fait que cette production est relativement tardive par rapport au 6 coups du même calibre et que par conséquent elle s’est retrouvée en concurrence avec le 7 mm à 20 coups qui commencera à sortir des ateliers vers le mois de février – mars 1865.
La fabrication du « LF 68 » est à situer vers le mois d’Août 1864.

Poinçons et marquages :

Le fameux « LF 68 » surmonté du pistolet suivi de son numéro est situé sur le côté gauche dans le prolongement de l’axe central.


Sur le dessus du canon est :
« LEPAGE FRERES A PARIS, 12 RUE D’ENGHIEN ».
Ce qui voudrait dire que cette arme a été commercialisée par leurs soins.


Sous le canon, devant l’axe central, en ovale :
« INVon E. LEFAUCHEUX BREVETE S.G.D.G. (PARIS) ».
Et le chiffre « 2 ».
L’ensemble des pièces de l’arme comporte le numéro « 87 :: », qui correspond à son numéro d’assemblage.

Caractéristique de l’arme :

Poids à vide : 1130 grammes.
Longueur totale : 290 mm.
Longueur canon : 156.7 mm.
Fixation du canon : Le canon est vissé sur l’axe central et au bâti par 1 vis « encastrée » frontale, au niveau de la console.
Fixation du socle à la carcasse : par 3 vis.
Mécanisme : Triple Action.


Barillet : 10 coups, 12 mm à broche.
Chien : Avec crête, muni de deux crans et chaînette de liaison.


Talon : Arrondi sur son ensemble, calotte tenue par 2 vis apparentes.
Avec la présence d’anneau de dragonne.
Arme en poli blanc.

® et © Lefaucheux août 2021.

Publié par Eugène L.

La vie et la production des Lefaucheux père et fils durant la période 1802 - 1892.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :