LF24142, un M1854 de luxe.

Revolver de luxe en coffret.

Gros revolver Lefaucheux modèle 1854 de luxe gravé, en boîte avec accessoires.
Coffret de prestige en marqueterie de taille : 365 x 190 x 75 mm.
L’intérieur du coffret, tendu d’un velours cramoisi d’origine, est aménagé « à la Française » avec le nom « LEFAUCHEUX PARIS » en lettres d’or sur le couvercle.

En plus du revolver, on trouve une multitude d’accessoires, à savoir :
• Un moule à balles.
• Un tournevis.
• Une mesure à poudre.
• Une petite burette à graisse.
• Une baguette de nettoyage.
• Un outil à double fonction
o — Pour tasser la poudre
o — Pour introduire la capsule
• Un re-calibreur.
• Deux compartiments pour balles ou autres recouverts d’un couvercle.


La singularité des armes Lefaucheux est que les armes standard deviennent des modèles luxe et que seules leur finition, leur décoration et leur présentation les différencient.


Nous avons ici l’exemple parfait de la constatation ci-dessus : un magnifique revolver modèle classique M1854, 12 mm à 6 coups à broche en version grand luxe.
Arme, qui selon son numéro LF, aurait été fabriquée vers juillet 1861 et donc dans l’usine du 104, rue Lafayette à Paris.

Caractéristiques techniques :

Poids à vide : 1055 grammes
Longueur totale de l’arme : 298 mm
Longueur du canon : 157 mm
Fixation du socle à la carcasse : par 3 vis.
Mécanisme : Simple Action uniquement.
Barillet : 6 coups, 12 mm à broche
Pontet : Type repose doigt.
Plaquettes : 2 pièces profondément sculptées en bois d’ébène noir tenues par une grande vis traversant de part en part la crosse.
L’ensemble du revolver est gravé au burin de feuilles, de fougères, de lianes et de fleurs.

Marquages et poinçons :

Sur le dessus du canon et en lettres gothiques :

« Lefaucheux à Paris »

Sur la console droite du bâti, le fameux logo surmonté d’un pistolet brisé et de son numéro de série : « LF 24142 ».
Du côté gauche de la console, la marque de fabrique en ovale :

INVon. E. LEFAUCHEUX
BREVETE sgdg (PARIS)

Le pontet avec repose doigt est gravé d’un écusson type : « D’azur avec un lévrier d’argent colleté d’or, assis sur une terrasse de sinople, la patte dextre levée, regardant une étoile à 5 raies au premier canton ; au chef échiqueté d’or et de gueules de trois tires. »
Sous l’écusson une oriflamme de 3 mots en latin :

« DUCTUS FIDE PRAECLARA »
en Français :
« DIRIGE PAR UNE FOI REMARQUABLE »

Ce blason appartiendrait à la famille « Barrairon » dont le personnage le plus connu fut:
François Marie Louis Barrairon : homme politique français né le 10 juin 1746 à Gourdon (Lot) et décédé le 5 décembre 1820 à Château-Regnault (Ardenne).
Directeur dans l’administration des domaines au moment de la Révolution, il sert tous les gouvernements.
François Marie Louis Barrairon est fait baron d’Empire le 29 juillet 1818 à St Cloud.
Il conserve son poste sous la Restauration, devenant directeur général de l’enregistrement et des domaines.
Il est député du Lot de 1816 à 1820, siégeant au centre et soutenant les gouvernements.
Il est élevé au rang de comte le 11 octobre 1820 et meurt deux mois plus tard.
Ce coffret aurait donc appartenu à un de ses petits-fils….lequel ??
Le numéro d’assemblage est le « 49N »

Aménagement du coffret :

Le revolver est indiscutablement une fabrication d’Eugène Lefaucheux, les marquages sur la console, à gauche et à droite, le prouvent.
Par contre, la préparation et la commercialisation du coffret sont probablement l’œuvre de sa mère ou de son beau-frère Laffiteau selon l’accord signé entre eux, en 1855.
(Voir aussi le livre « Eugène Lefaucheux, ou l’apothéose de la saga familiale » Crepin- Leblond 2013)

Le 26 mars 1855, Eugène et sa mère signent un accord commercial.
Le 7 février 1859, la sœur d’Eugène, Constance, épouse Jean Pierre Alexis Laffiteau et prend la suite de sa belle-mère.
C’est l’occasion pour Eugène de déménager et de s’installer comme « fabricant d’armes » Rue Lafayette.
Ce déménagement va créer deux maisons Lefaucheux :
La société « Eugène Lefaucheux et Cie », Rue Lafayette à Paris qui signera ses armes « E. Lefaucheux ».
La boutique d’armurier – arquebusier Lefaucheux, 37 Rue Vivienne à Paris qui signera « Lefaucheux ».

Or, sur le velours cramoisi du coffret, on peut lire :

« LEFAUCHEUX »

Ainsi que sur le dessus du canon :

« LEFAUCHEUX A PARIS »

On peut donc aisément penser que l’arme a été fabriquée dans l’usine d’Eugène, aux 104 rue Lafayette et que l’ensemble a été fini et coffré par les soins de Laffiteau – Lefaucheux dans les ateliers du 37 rue Vivienne.

® et © Lefaucheux, Janvier 2021

Publié par Eugène L.

La vie et la production des Lefaucheux père et fils durant la période 1802 - 1892.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :