M1854 revolvers en simple action

Dessin du brevet du 15 avril 1854

Le 15 avril 1854, Eugène Lefaucheux dépose son premier brevet.
Ce brevet est une association d’idées, à savoir :

  • Utilisation d’une cartouche métallique dont l’invention a été faite par son père, Casimir Lefaucheux, le 7 avril 1835.
  • Utilisation d’un barillet percé d’un bout à l’autre, du genre déjà utilisé par son père pour ses pistolets à canon tournant et ses poivrières à broche (le 7 février et le 24 mai 1846).
  • Chargement par la culasse, déjà largement appliqué pour les fusils de chasse.
    Le tout étant rassemblé et adapté en une arme moderne.
    Pour fixer ses idées, il se sert justement de l’arme la plus moderne de l’époque, celle de Samuel Colt et qui lui aurait données sont autorisation pour cela.
    Eugène Lefaucheux ne modifie pas fondamentalement la forme du revolver Colt Navy 51.
    L’arme est constituée comme ce dernier de cinq éléments :
  • Un canon
  • Une carcasse, comportant la culasse dans laquelle est vissé l’axe central.
  • Un barillet.
  • Un bras inférieur de crosse qui inclut le pontet.
  • Un bras supérieur de la crosse et qui comporte le talon.

Il perce le barillet de part en part et adapte les chambres afin de recevoir les balles à broche et ouvre dans la culasse une portière de chargement.
Enfin, il fixe sur le tonnerre du canon une baguette (dans le brevet, Eugène Lefaucheux appelle cela un « Targette ») coulissant sur deux vis, permettant d’expulser les balles ou douilles du barillet.

C’est ce nouveau concept qu’Eugène Lefaucheux fixe par son brevet.

Dessin du certificat d’addition du 5 novembre 1854

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :