LF13796, M1862 en percussion centrale.

Le « LF13796 » :

Le « LF 13796» est un 12 mm TA, mais à percussion centrale acceptant des balles « Perrin ».
Après le cuisant revers d’Eugène Lefaucheux auprès de la Commission et la préférence pour l’arme de « Louis Perrin » par la Gendarmerie Impériale, il est obligé de réagir pour pouvoir rester dans la course.


La fabrication et la transformation de ce revolver en percussion centrale sont une première réponse.
C’est aussi sa première tentative dans le domaine de la percussion centrale.
L’arme ne change pas radicalement d’aspect visuel et le mécanisme interne reste parfaitement identique.
Les modifications sont situées aux niveaux :


Du chien, dont on coupe la « tête » et sur lequel on fixe un percuteur conique.
Du fait de la perte de la tête de chien, l’arme perd aussi son cran de visée.
Un nouveau cran sera fixé sur le dessus du tonnerre.


De la culasse, qu’on perce de part en part pour laisser passer le percuteur.
Du diamètre de la culasse qui diminue principalement du fait que les balles utilisées n’auront plus de « tige percuteur ».


D’un pourtour de barillet sans encoche dont on aura augmenté le diamètre pour pouvoir, après fraisage des drageoirs, accueillir les balles à gros bourrelet.

Le nombre de revolvers en 12 mm TA – PC reste très restreint néanmoins.
Il ne sera pas fabriqué en série mais uniquement confectionné ou transformé à la demande du client, la preuve en est qu’on ne retrouve pas de numéro formant une « série », sauf pour le « LF13795 » et le « LF 13796 ».
Les autres « PC » sont répartis et mélangés dans l’ensemble de la série de revolvers 12 mm en TA.


Marquages et poinçons :
Le numéro d’assemblage de cette arme est le « 52 M »


Le numéro de l’arme, le « LF13796» est placé sur le côté gauche dans le prolongement de l’axe central.

Sur le dessus du canon : « E. LEFAUCHEUX BRté S.G.D.G. A PARIS ».
Sur le devant, en-dessous du canon un « 2 »
Au-delà du fait que cette arme soit en PC, la très grande curiosité réside dans l’inscription à l’encre de chine sur la plaquette de droite.


On y retrouve le nom de son propriétaire initial : « Jules Bauret ».
Qui est ce « Jules Bauret » ? ;
« Jules François Joseph Bauret, né le 1 Mars 1847 à Audun la Tiche en Moselle
Lt Colonel, titulaire de la Légion d’Honneur et Officier Superviseur à la Direction de la Manufacture de Châtellerault du 30 Décembre 1896 au 29 Décembre 1902.
Il meurt le 14 Août 1918 à Grez en Bouère en Mayenne. »
« Extrait du dossier – Légion d’Honneur – de Jules Bauret »
.


Caractéristiques techniques :
Poids à vide : 968 grammes
Longueur totale : 265 mm
Longueur canon : 135 mm
Mécanisme : Triple Action.
Barillet : 6 coups, 12 mm à percussion centrale.
Arme en poli blanc.

® et © Lefaucheux Janvier 2021.

Publié par Eugène L.

La vie et la production des Lefaucheux père et fils durant la période 1802 - 1892.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :