LF18, un poids léger.

Le revolver LF18, un des premiers 7 mm TA à 20 coups.

Le LF18 est un des premiers qui a été conçue à partir du brevet de février 1865 et équipée du mécanisme M1862, à savoir la « Triple Action » (TA).
Il existe dans la fabrication des 20 coups deux séries :
La première série, du LF1 à environ du LF295 avec le blocage du barillet interne.
La deuxième série, du LF296 au LF1307, avec un blocage du barillet externe.
Au vu de son numéro LF très bas nous pouvons facilement dire que le LF18 a probablement été fabriqué vers Mars 1865. Il fait aussi partie des dernières armes fabriqué à Paris avant le déménagement de la production vers la nouvelle usine à Liège, à la suite de cela les ateliers de Paris se transformeront en ateliers d’assemblage et de finition.


Le barillet, comme sur l’ensemble de 20-coups, est fort évidé afin de limiter au maximum la lourdeur et le poids de l’ensemble.
Le revolver 20 coups est toujours en 7 mm à broche, les carabine-revolver en 9 mm, avec une grande portière de chargement donnent accès à la double rangée décalée de drageoirs.


Le chien possède une double tête qui vient frapper successivement la rangée du haut et ensuite la rangée du bas.
Le LF18 est aussi beaucoup plus léger que les autres, 884 grammes au lieu des 946 pour le LF270 et 928 grammes pour e LF1307. Cette différence est principalement à mettre dans le poids du barillet : 205 grammes pour le LF18 et 236 grammes pour le LF1307.

Poinçons et marquages :

Ce revolver n’est pas muni de beaucoup de marquages.

Comme tous les revolvers de ce modèle, le LF18 surmonté du pistolet brisé est situé sur le côté gauche dans le prolongement de l’axe central.
L’ensemble des pièces de l’arme comporte le numéro 45K, correspondant à son numéro d’assemblage.

Caractéristique de l’arme:

Poids à vide : 884 grammes
Longueur totale : 250 mm
Longueur des canons : 122 mm, ronds sur toute leur longueur et superposés, à 4 rainures internes.
Fixation des canons : Les canons superposés sont vissés sur l’axe central et au bâti par 1 vis « encastrés » frontale, au niveau de la console.
Fixation du socle à la carcasse : par 3 vis.
Mécanisme : Triple Action.


Barillet : 20 coups, 7 mm à broche, cannelé et très évidé.
Blocage interne.
Détente : Repliable vers l’avant.
Corps de détente : Avec ergot sur l’arrière.
Chien : Avec crête, et de deux têtes
Pontet : Néant
Talon : Arrondi sur son ensemble avec anneau.
Baguette d’éjection : En forme de « tête de clou » articulé.
Plaquettes : 2 pièces en bois quadrillé.
Arme en poli blanc.

® et © Lefaucheux décembre 2020.

Publié par Eugène L.

La vie et la production des Lefaucheux père et fils durant la période 1802 - 1892.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :