Berntheisel à Nancy

Platine de fusil avec le nom de l’armurier.

Pour la petite histoire :

Selon « Le Qui est Qui de l’arme en France » plusieurs familles d’armuriers portant le patronyme de Berntheisel ont existé dans l’Est de la France.
Existe-t-il une relation entre eux, c’est fort probable puisque tous les Berntheisel exercent leur métier d’armurier en Meurthe-et-Moselle et dans le Bas-Rhin.

  • Berntheisel Frédéric, arquebusier à Lunéville vers 1870, né en 1838.
  • Berntheisel Philippe, armurier à Sarre-Union en 1846, Ch. En 1860.
  • Berntheisel, arquebusier à Nancy, 2ème moitié du XIX siècle.
  • Berntheisel Ph., armurier à Lunéville en 1891 – 1924.
    Dans le « Lexique Onomastique » le nom Berntheisel est cité et son auteur émet l’idée d’une relation filiale entre eux.
  • Berntheisel Charles, arquebusier à Nancy dans les années 1860 et par la suite.
    Signe : Ch. Berntheisel Fils, ce qui laisse supposer un père déjà dans l’arquebuserie.
  • Berntheisel, armurier artisanal à Strasbourg dans les années 1930 et par suivante. Un lien avec la famille Berntheisel de Nancy n’est pas encore établi mais semble évident.
Facture de Janvier 1864

L’Histoire semble commencer avec Georges Rudolf Berntheisel né à Darmstadt dans le Grand-Duché de Hesse, vers 1767. Georges est marié avec Jeannette Junker, née vers 1773 à Grumbach en Bavière-Rhénanie.
A une date indéterminée le couple s’installe à Diemeringen dans le Bas-Rhin ou George Rudolf Berntheisel exerce le métier d’Armurier.
Le couple aura plusieurs enfants :

Jean Philippe Louis, né le 9 mai 1795 ; lors de son mariage avec Elisabeth Schmidt le 11 avril 1833, il se déclare armurier à Diemeringen.
Le père d’Elisabeth est maréchal-ferrant à Sarre-Union. Le couple s’installera là-bas puisqu’en 1839 il déclare le décès d’un enfant, Pierre. Philippe Berntheisel y exerce le métier d’armurier.

Frederic Berntheisel né le 24 juin1837 à Sarre-Union, apparaît dans le recensement de la population de 1906, comme arquebusier, ainsi que son fils Louis Frédéric, né le 16 mars 1867 à Lunéville qui sera lui aussi arquebusier. La famille habite Place Léopold.
Frédéric Berntheisel prendra la nationalité française le 15 août 1872, après l’annexion de l’Alsace-Lorraine par les Prussiens.
Lors de la naissance de Louis Frédéric en 1867, le couple habite 23 rue d’Allemagne à Lunéville. Louis Frédéric meurt à Reims le 16 mars 1945.

Louis, né le 3 mars 1808 et mort à 32 ans, le 7 décembre 1840 à Diemeringen. Sur sa déclaration de décès il exerçait le métier d’armurier.

Fusil signé Charles Berntheisel

Christian (Chrétien) Berntheisel est né le 13 avril 1812 à Diemeringen dans le Bas-Rhin.
Sur un acte de naissance d’octobre 1833, Christian Berntheisel, en qualité de témoin se déclare arquebusier.
Il se marie avec Frédérique Henriette Kappel qui lui donne plusieurs enfants dont Charles, né en 1842 à Nancy au 13 rue Saint Michel.

Sur l’acte de naissance de la fille de Christian, Louise, née en mai 1848 est mentionné un autre armurier, Louis Auguste Nouvian, 36 ans.

Le 9 août 1868 la femme de Christian meurt au 32 rue des Dominicains à Nancy. Sur la déclaration de décès, Christian et son fils Charles se déclarent tous deux Arquebusiers. La signature de Charles sur l’acte de décès, correspond à celle de la facture du 7 Janvier 1864.
L’entête de cette facture est au nom du père, ce qui nous permet de supposer qu’ils travaillaient ensemble à cette date.
Dans le recensement de la population de 1876, Christian indique être propriétaire et son fils Charles se dit armurier ; ceci voudrait dire que la passation entre le père et le fils s’est faite entre 1871 et 1876.
Christian (Chrétien) Berntheisel meurt le 22 septembre 1881 à son domicile du 32 rue des Dominicains. La déclaration de décès est faite par son fils Charles, âgé de 39 ans, domicilié à la même adresse et étant toujours arquebusier.
Charles se marie le 16 mai 1874 à Nancy avec Caroline Henriette Lecler.
L’acte de décès d’un des enfants (17 jours) de Charles et de Caroline est signé par Gustave Goeury, 28 ans et par Constant Humbert, 31 ans tous les deux arquebusiers, probablement des employés de l’armurerie.
Constant Humbert meurt en 1904 en la ville de Nancy où il a toujours été armurier.
Charles meurt prématurément à 42 ans, le 21 avril 1885 à Nancy. L’acte de décès est signé par Alfred Planson, arquebusier de 25 ans, né à Epernay.
Dans le recensement de la population de 1886, Alfred Planson, occupe la place des Berntheisel. En 1901, le recensement de la population, n’indique plus la présence d’Alfred Planson, il a déménagé au 65 rue du Montet mais sans annotation de métier.

Gustave Firmin Goeury, ancien employé de Charles Berntheisel s’installera comme arquebusier au 29 rue des Dominicains entre 1906 et 1911. Il décède le 2 juillet 1925. La déclaration est faite par son fils René Goeury, lui aussi armurier.
Charles Berntheisel est un des témoins du mariage de Gustave Goeury et de Marie Eyraud.

Dans « Le Qui est Qui » nous pouvons observer :

  • Goeury, armurier à Nancy en 1900, devient Goeury & fils vers 1931 et prend ensuite la dénomination Goeury-Renauld en 1955. 29 rue des Dominicains.
  • Planson, armurier à Nancy en 1890-1895.

Sources :
Archives départementales du Bas Rhin et la Meurthe-et-Moselle.
Archives de l’auteur.
Le « Qui est Qui » de l’arme en France de 1350 à 1970, par Pierre Jarlier et JJ Buigné, Editions du Portail.
Lexique onomastique, par Jean-Claude Mournetas, Editions du Pécari.

Publié par Eugène L.

La vie et la production des Lefaucheux père et fils durant la période 1802 - 1892.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :